Pêche, Football et Tricot…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Pêche, Football et Tricot…Nouvel étudiant universitaire dans le domaine de la musique. Guitariste jazz expérimental devant m’expatrier à Rimouski étant l’endroit le plus près de ma région. Me dénichant une chambre dans une petite maison près du campus universitaire. Une vieille madame dénommée Marielle louant celle ci à bas prix (265$ le mois). N’ayant visité l’endroit au préalable par faute de temps. Quelques photos apparaissant en privées sur ma page facebook de sa part. Voyant ainsi le profil de la dame de 61 ans et plusieurs de ses photos. Fort jolie pour son âge en passant avec un air très sympathique. Lui ayant parlé au téléphone une ou deux fois pour clarifier certaines choses vis à vis le lieu.Intégrant mon logis en début de première session. Remarquant que ma chambre était au même étage et adjacente à celle de ma logeuse. N’ayant pas prévu ce petit inconvénient. Marielle très joviale voyant par contre sa présence avec beaucoup de positif. Son sous sol en guise de débarras. Étant aussi le seul résidant de l’endroit. Toutes les commodités situées au premier étage (Salle de bain, Salle de lavage, Cuisine et salon). Visionnant un lieu très propre et décontracté. La madame vivant seule étant veuve depuis déjà cinq ans. Une châtaine (cheveux courts) aux yeux bleus portant des lunettes. Un peu ronde avec une forte poitrine. Mère de deux filles un peu plus âgées que moi (28 et 34 ans pour 23). Mesurant 5 pieds 4 vis à vis mes 5 pieds 6. Une belle complicité c’était déjà forgée entre nous deux au fil des jours.Marielle comme toute les femmes aimait beaucoup discuter. Sans être trop envahissante. J’aimais bien parler avec elle durant mes temps libres. Partisane des Packers de Green Bay elle aimait regarder le football à tous les dimanches (ou aux autres jours adjacents) au salon. Comme son défunt mari le faisait avec elle auparavant. Sans pour autant regarder les matchs avec une attention assidue. Sa soeur Claudette (59 ans) qui lui ressemblait beaucoup (Un peu plus mince, Cheveux Gris) venait toujours la voir durant ces rencontres. Discutant pendant une bonne partie de la représentation. L’équipe de cette année pas super compétitive. M’invitant depuis le premier jour à venir les rejoindres. La madame aimait aussi durant l’hiver aller à la pêche à l’éperlan. Se louant habituellement une cabane chauffée dans un lieu prérequis. Claudette l’accompagnant toujours lors de ces sessions. Encore là juste pour discuter et passer du bon temps. Deux bonnes pêcheuses sans plus. Voulant profiter des moments agréables apportés par la saison hivernale. Socialisant avec les personnes de l’endroit. Une activité considérée comme très conviviale et reconnue.Quelques mois passés la madame tricotant au salon discutant. Je sentais depuis un certain temps qu’elle semblait avoir un faible pour les jeunes hommes. Déjeunant en sa compagnie à la table de cuisine. Trempant le bout de sa banane dans un petit bol avec du yogourt vanille. Buvant un café chaud. Mangeant un muffin anglais assortie d’un oeuf brouillé, de mayonnaise et de fromage. Avec quelques tranches de melons et des fraises à côté. Toujours habillée sobrement sans provocation. Me mentionnant qu’elle bahis firmaları n’avait pas fait l’amour depuis longtemps. Que si je me sentais intéressé. De lui faire signe. Approché durant une conversation de façon quand même assez respectueuse. Lui disant peut-être un jour. Sans pour autant vouloir lui donner un non catégorique. M’avouant être très douée pour l’enseignement. Que l’apprentissage pouvait être très surprenant parfois. Me tendant quelques perches visiblement dans le but de me séduire. Ajoutant qu’à tous les vendredis soirs. La madame gémissait tout bas dans la chambre d’à côté. La masturbation étant fort probablement son activité favorite en ce jour de prédilection. L’heure du crime se situant habituellement entre minuit et une heure du matin. Se dirigeant toujours vers la salle de bain une fois la stimulation terminée. Fort probablement pour se laver les mains et la chatte. Son sourire toujours un peu plus radieux se levant au samedi matin. Seule une journée discutant avec Claudette. Mon prénom venant durant un de leurs sujets de conversations…Claudette – Dit…Il paraît bien le jeune…Marielle – Oui…Très bien…Claudette – T’as pas vu comment il nous regarde durant les parties de football…Marielle – Oui…Je l’avais remarquée…Claudette – Les vieilles l’intéresses…Oui ou non…Marielle – Je sais pas trop…Il est de nature très solitaire…Claudette – Hummm…Ouais…Il fait autre chose que de la musique…Marielle – Oui…Il a des cours de kung fu à tous les lundi et mercredi…Claudette – D’où sa belle silhouette musclée et ferme…Marielle – Oui…Et il est très bon musicien aussi…L’entendant constamment pratiquer…Claudette – Il serait partant pour une partie de pêche ton jeune homme…Marielle – Il n’est pas du genre à refuser rien…Alors il viendra fort probablement si je lui demande…Claudette – T’as flirtée un peu avec lui…Marielle – Oui…Un peu…Claudette – Convaincante ou non…Marielle – À moitié…Il est un peu dure à cerner…Mais je vais peut-être l’avoir à l’usure je crois…Claudette – Vieille cochonne…T’as envie de le sucer n’est-ce pas…Marielle – Je le vois très rarement torse nu…Mais il paraît vraiment très bien physiquement parlant…Claudette – Hummm…Marielle – Et je crois pas qu’il est eu beaucoup d’expériences sexuelles…D’où sa timidité…Claudette – Hummm…Compréhensible…La période des fêtes terminé. Allant pêcher en compagnie des deux dames durant une fin de semaine. Plusieurs prises dans la cabane semi chauffée sur la baie. Les deux femmes très chaleureuses venant se coller constamment contre mon corps. L’alcool aidant Claudette frottant un peu trop son fessier sur ma devanture en dansant. Déclenchant une érection immédiate à l’intérieur de mon pantalon. La madame se frottant toujours dans l’ambiance du moment. Comme si il n’était rien. Mais je savais pertinemment que Claudette était consciente de ma tige durcie sous le tissus. Me regardant l’oeil humide en venant porter sa main droite derrière ma nuque. Rendant du même coup sa poitrine beaucoup plus volumineuse. Apposant mes mains sur ses hanches un instant. Espérant que nos voisins immédiats ne nous voient pas kaçak iddaa durant cette interaction. Une chaleur intense se dévoilant dans le petit bâtiment rustique. Claudette et Marielle visiblement ouverte à faire l’amour. La plus jeune des deux s’exprimant alors tout bas…Claudette – Hummmmm le jeune…(Vas tu finir par emboîter le pas)…De retour au bercail Marielle se faisant de plus en plus insistante en fin de soirée. Me demandant si je pouvais bien venir dans sa chambre et vérifier quelque chose sur son ordinateur…Marielle – J’aimerais m’acheter des vêtements sur internet et je ne sais pas comment…Moi – Enfin…Montre moi le site et je te montrerai alors comment faire…M’assoyant sur une chaise Marielle collant un instant ses gros seins volumineux sur mon épaule droite. Une chaleur intense se dégageant de celle ci debout derrière moi. M’amenant vers une adresse quelconque. Voulant s’acheter deux nuisettes, une robe de nuit et des sous vêtements…Moi – Hummm…Très bon choix…Disons que les options indiquées étaient particulièrement sexy et affriolantes. Sauf pour quelques sous vêtements choisis dans la justesse du moment…Moi – Alors tu fais celà…Et çà…Puis celà…Et ensuite le tour est joué…Marielle – Ah…Merci du service mon beau jeune homme…Moi – De rien Marielle…Marielle – Aimerais tu voir mes photos personnelles maintenant…Marielle ouvrant un document la démontrant dans la jeune mi vingtaine. Beaucoup plus svelte avec les cheveux longs d’apparence particulièrement sexy. Une portant un bikini jaune assise sur un monticule de neige. Se disant alors très chaude pouvant à cette période braver n’importe quel froid. Me laissant un instant pour aller au petit coin. En me demandant d’ouvrir le prochain dossier. Visionnant à peu près deux cents photos d’elles dans son âge présent. Les premières toutes habillées sans réels intérêts visuels. Le autres dans des tenues beaucoup plus légères. Les dernières quand même très révélatrices de son aura sexuelle. Me disant que la madame avait peut-être envie de conclure de cette façon. D’autres dossiers à venir attendant plutôt son retour avant de les ouvrirent. Réapparaissant 10 minutes plus tard me disant…Marielle – Aaaahhhhh…Tu n’as pas encore ouvert les autres dossiers…(Il est vraiment trop sage)…Fait à noter que j’avais remarqué dans l’instant quelques revues ou bien livres particuliers étalés sur son bureau tout près. En page couverture dévoilant de jeunes hommes à moitiés nus. Un livre intitulé Vieille dame pour jeune homme sans expérience. Marielle ouvrant un troisième dossier. Celles ci en majorités ne portant qu’une petite culotte noire et un foulard rose pâle couvrant ses énormes seins. La madame habillée présentement par le fait même d’un pantalon de la même couleur rose et d’un chandail à manche courte noire. S’exprimant à nouveau ainsi…Marielle – Dit…Tu les aimes celles là…Moi – Enfin…Marielle – Je vais m’absenter à nouveau et regarde les autres dossiers…C’est une obligation en passant…Deux cents photos explicites la représentant dans son plus simple appareil. Marielle complètement nue illustrée dans des positions assez perverses. Voyant sa kaçak bahis grosse chatte ouverte taillée au naturelle baignant dans la mouille. Se masturbant en visionnant l’une de ses revues obscènes. Plusieurs gros plan de sa vulve avec son clitoris érigé. Nul doute que mon heure avait sonnée. Espérant ne pas avoir à subir un viol forcé. Ma chaleur corporelle et mon rythme cardiaque multipliés par cent. Ma tige était alors bien dressée prête à s’assouvir de sa vieille chatte en manque. Ouvrant un autre dossier observant une madame se frottant la chatte sur un coin de bureau ou bien un oreiller. Marielle réapparaissant habillée d’une petite culotte noire et de son fameux foulard rose pâle. Souriante envers ma réaction des illustrations la représentant… Marielle – C’est pour aujourd’hui ou bien t’as plutôt l’intention de te désister…Moi – Enfin…Marielle – Un peu de courage…Je sais que tu en as envie…Moi – Qui a pris les photos déjà…Marielle – Çà c’est Claudette dans ses temps libre…Moi – Ah…Bon…Marielle – T’as déjà fourré j’espère…Fouetté par cette remarque me levant. Enlevant mes vêtements en vitesse pour venir ensuite l’entreprendre. Déchirant sa petite culotte noire pour venir pénétrer ma logeuse rapidement. Son fessier appuyé sur le bureau devant. Caressant ses deux gros seins pour venir les embrasser. Nous dirigeant vers son lit reprenant Marielle avec fougue. La madame avec ses deux jambes grandes ouvertes étaient d’une chaleur incroyable. Fourrant celle ci comme si il n’y avait plus de lendemain. Gémissant à chacune de mes intrusions pelviennes. Avec sa fenêtre entrouverte. Fort probable que ses voisins devaient nous entendre entrain de forniquer présentement. S’exprimant de quelques vocalises inspirées…Marielle – Ouiiii…Ouiiii…Fourre moi…Ouiiii…Ouiiiii…Aaaaahhhhhhh…Accélérant ma cadence dans son buisson humide. Marielle qui aimait se faire baiser de façon intense. Savourant ma jeunesse vibrante en s’agrippant de mon fessier…Marielle – Ouiiiiiiii…Ouiiiiiiiiii…C’est trop bonnnnnnnn…Ouiiiiiiiiiii…(Slop Slop Slop Slop Slop)…Marielle qui mouillait tellement que ma tige coulissait comme dans du beurre chaud dans son antre. Un peu comme une queue de homard trempé dans un récipient de sauce aioli. Abstinent sexuellement depuis le début de mon séjour dans la ville du bas-saint-laurent. Fourrant Marielle d’une cadence soutenue pendant de longues minutes. La soixantenaire jouissant m’indiquant de venir sur le champs. Élevant ses jambes vers les cieux en refermant ses orteils vers l’intérieur. La madame sur le point d’avoir un orgasme m’indiquant de ne surtout pas m’arrêter. Le matelas vibrant au même rythme que mes intrusions phalliques…Marielle – Vas y…Continue…Ouiiiiiiiiiiiii…Ouiiiiiiiiiiiiii…Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii….Une vingtaine de coups de bassin éjaculant finalement en elle. Entourant ses jambes autour de mes hanches. Affalant mon corps sur celle ci en guise de rédemption. La dame qui me caressait alors en me parlant tout bas….Marielle – Hummm…C’était bien…Tu manque un peu de pratique mais c’était bien…Me faisant une fellation 15 minutes plus tard pour ainsi recommencer. Prise d’une levrette la madame y allant de fortes vocalises. M’avouant n’avoir jamais autant prise son pieds en 61 ans d’existence. Fourrant sa fente pour cette fois ci m’assurer de ne pas avoir à subir de deuxième rappel.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir