Un Week end de désir – Chapitre 3 : A plein

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Un Week end de désir – Chapitre 3 : A pleinL’homme voyant qu’il n’avait plus ni contrôle des évènements, ni son mot à dire, fini par se résilier. Non sans une certaine excitation de la situation ! En s’approchant de la vulve de sa partenaire, il lanca quand même quelques paroles : “Ne devrait-on pas se mettre à l’abri avant de continuer ?”- “J’étais déjà trempée avant, ça ne fait aucune différence pour moi”, répondit Emmy avant de rajouter un râle de soulagement. La bouche de l’inconnu venait d’embrasser timidement la région pubienne avant de lancer un coup de langue également maladroit sur le clitoris quelques centimètres plus bas. Faisant des allers-retors sur son petit bouton, la langue mettait Emmy dans tous ses états. Elle devenait rouge d’excitation au fil des trajets de cette langue désormais dynamique sur l’endroit du désir. Mieux pour Emmy : il semblait être très agile et rapide de la langue, lui rappelant aisément l’agilité avec laquelle le couple expérimentait sur sa meilleure amie quelques heures plus tôt. L’homme s’arrêta pour lui demander s’il faisait les choses correctement, ce à quoi Emmy lui répondit par un bruit de jouissance, accompagné de sa main pressant la tête de l’inconnu sur sa chatte. L’homme comprenant cette réponse, repris son activité durant quelques secondes, avant de stopper net son mouvement et d’insérer délicatement l’intégralité de sa langue dans le vagin d’une Emmy toute excitée, au point de laisser s’écouler un peu de cyprine. L’homme malgré son inexpérience et la pluie qui luisait sur tout le corps d’Emmy, avait réussi à remarquer la fuite chez cette belle inconnue grâce au léger goût salé qui venait de s’imprégner délicatement sur ses lèvres.Emmy, voulant profiter au maximum de cette jouissance, se retourna pour faire face au mur et lui fit signe de continuer de lui faire du bien dans cette bahis firmaları nouvelle posture. L’homme, continuant de lécher l’intérieur de sa partenaire, était plus à l’aise comme cela et Emmy prenait encore plus son pied qu’auparavant. Il était peut être puceau, n’avait peut-être jamais connu la compagnie féminine, mais il était loin d’être mauvaise langue ! Il n’était pas non plus rasé depuis une ou deux semaines, elle aimait cela, les poils lui carressaient et lui chatouillaient la chatte, augmentant encore plus son excitation.L’homme un peu plus à l’aise dans ce qu’il était en train de faire et tout en écartant le fessier de la belle, donna de grands coups de langue partants du clitoris gorgé de sang de sa partenaire jusqu’aux frontières de son anus. C’en était trop pour Emmy, il lui fallait agir. Ne plus rester passive, même si c’était bon pour elle et que tout son corps lui réclamait d’avantage de ce traitement, elle devait participer.Emmy était maintenant complètement trempée de la tête aux pieds, c’était à peine si ses vêtements collés à sa peau étaient toujours visibles, mais elle s’en moquait. Elle se retourna vers son sauveur, lui fit signe du doigt afin qu’il se redresse, puis se mis à son tour à genoux. Le pantalon de l’homme était bien plus résistant à la pluie, mais la légère bosse qui était en train de se former ne trompait pas sur son origine. Dans un silence de mort, rythmé par les battements de la pluie, Emmy baissa sans hésitation le pantalon du chanceux, puis caressa la verge à travers un slip noir afin de compléter son oeuvre. Voyant que le froid de la pluie venait entraver son objectif, Emmy baissa également le slip, puis enfourna ce pénis à peine réveillé dans sa bouche, et sans bouger commenca à agiter sa langue, bouche fermée autour de l’engin.Dans la tête d’Emmy, ce fut la confusion. Ce sexe de kaçak iddaa taille qui lui semblait normale, était en train de grandir dans sa bouche. Et quelle ne fut pas sa surprise de commencer à se retrouver avec quelque chose de plus que généreux. Non pas que la longueur était exceptionnellement longue : même si son partenaire n’avait pas vraiment de quoi rougir de grand monde. C’est plus l’épaisseur de l’engin qui se développait chaque instant dans sa gorge qui la surpris un peu, car elle n’avait pas l’habitude des verges avec une telle différence par rapport au repos. L’inconnu qui n’avait jamais été exploré était finalement plein de surprises ! Emmy ayant du mal à contenir ce qu’elle pensait être un sexe moyen se retira avant d’embrasser le gland pendant quelques instants. Emmy commenca par la suite à branler son partenaire afin d’aider à terminer la croissance tant désirée. Elle s’excitait toute seule à l’idée de remettre cette chose dans sa bouche jusqu’au fond de sa gorge. Et plus son imagination l’emmenait dans des fantasmes excitant, plus sa main libre masturbait sa chatte avec hardeur. Et plus elle se masturbait, plus elle astiquait vivement l’individu. Emmy voulait la reprendre en bouche. Mais avant cela, elle passa un baveux coup de langue sur le chibre devenu quasiment dur, partant des testicules, pour arriver jusqu’au gland. Elle jeta ensuite un regard des plus chauds à son amant qui n’en croyait plus vraiment ses yeux de voire une telle beauté faire avec plaisir des choses qui lui parraissaient encore tellement irréelles il y a peu. Ce sont ces yeux magnifiques, et ce regard qu’ils ont lancé qui terminèrent de mettre l’homme au garde à vous. Emmy, engloba ses lèvres autour de la masse et opina de la tête, sucant l’homme comme si c’était une paille en s’enfoncant à chaque cycle un peu plus profondément jusqu’à atteindre kaçak bahis la gorge.L’homme était déjà à ses limites, il se retenait tant qu’il pouvait de ne pas jouir dans la bouche d’Emmy. Malgré le fait qu’Emmy lui avait fait comprendre au début qu’il ne valait mieux pas parler, l’homme essaya quand même de communiquer avec des grimaces pour lui faire comprendre qu’il ne pouvait plus tenir. Emmy, amusée, lanca comme elle pouvait un sourire coquin et un regard joueur puis accéléra drastiquement le mouvement de sa main branleuse sur sa chatte jusqu’à ce qu’elle jouisse intensément, éjaculant à même le sol.L’homme, toujours dans sa bouche, n’en pouvait plus. Emmy hurlait de plaisir avec ce chibre au fond de la gorge. Elle ne le laissera pas partir et n’hésite pas a remuer un peu en même temps la langue sur le sexe pour le voir enfin pleurer à son tour.L’inconnu malgré ses tentatives, éjacula de tout son saoûl dans la gorge de la belle en lâchant un râle de plaisir qui retentissait dans le calme ambiant du quartier. Emmy enleva enfin son emprise buccale, permettant à l’homme de retirer son pénis de sa confortable prison, non sans laisser traîner du sperme dans toute la bouche de sa compagne, qui laissa quelques filets de jus d’amour couler de ses lèvres. Mais c’était pour mieux les ravaler, puisqu’Emmy, avec sa main dégoulinante de mouille, racla le pourtour de sa bouche pour récolter le sperme, avalant ensuite le tout sans perdre pour autant son regard malicieux jeté à l’homme.Le silence continua à régner, pendant lequel l’homme remit son pantalon, tandis qu’Emmy baissa sa robe. Il savait qu’il devait dire quelque chose avant que leur chemin ne se sépare, mais la première chose qui lui vint à l’esprit furent ces quelques petits mots : “Dépêche-toi maintenant de te mettre à l’abri et de te mettre au chaud, tu vas attrapper froid.”Tant de bienveillance faisait chaud au coeur Emmy, qui fut surprise d’entendre cela. Cependant l’homme fut encore plus surpris lorsqu’Emmy lui répondit : “Quoi ? Tu croyais vraiment que j’en avais fini avec toi ?”

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir