Papy m’apprend le plaisir anal

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Papy m’apprend le plaisir analpubliée aussi sur xstoryJ’avais dix sept ans et comme tout les été je suis partis passer mes vacances dans le centre de la France, à la ferme de mes grands parents. Je n’avais jamais compris pourquoi ma grand mère, une petite chose fragile et mondaine, avait accepté de s’installer à la campagne. Elle passait son temps dans les divers clubs dont elle faisait partis avec ses copines de bridge. Parfois, elle partait même une semaine loin de la ferme, sans que mon grand père n’y trouve à redire. Une fois il m’avait dit en plaisantant « elle retrouve son amant », c’était sans doute vrai. Mon grand père lui pendant ce temps, s’occupait des poules et des moutons qu’il élevait. C’était un bel homme que le travail physique avait entretenus. Ses cheveux blancs, coupés courts, reflétaient ses 68 ans. Ses épaules étaient larges et un nez droit surmontait une bouche aux lèvres bien ourlées. Il était très grand par rapports à moi et j’aimais savoir que j’étais son petit trésor. J’avais entendus certaines femmes du village le plus proche parler de lui. Apparemment lui aussi collectionnait les amantes. Elles se plaisaient à palabrer sur la grosseur et la longueur de son membre, tout en vantant ses prouesses d’amant et son imagination perverse. Les entendre m’avais fait frissonner et je me souviens avoir sentis la pointe de mes seins se tendre. Je me suis souvenus que plusieurs fois, j’avais sentis son regard lubrique sur mes seins et mes fesses. Depuis j’essayais de l’observer uriner dans le plus grand secret. Moi qui n’avais aucune expérience, je voulais voir ce sexe qui comblait tant ses femmes. Ma grand mère était partit pour trois jours à un salon et je me suis retrouvée seule avec mon grand père, si virile et séduisant. Une heure après m’être couchée, e son de télé attira mon attention. Discrètement j’ai descendus l’escalier, car les sons que j’entendais étaient des cris de plaisir. Sur l’écran qui se trouvait face à la porte, une jeune fille était en train de se faire lécher l’anus par un homme d’âge mûre.Mon papy qui se trouvait dans le canapé situé entre moi et l’écran, semblait être torse nu. Son épaule droite s’agitait doucement et je sus immédiatement qu’il bahis firmaları était en train de se masturber. La fille râlait son plaisir de se faire si bien explorer le petit trou et papy soupirait doucement. Je me suis dit que s’il était aussi cochon qu’on le disait au village alors il me laisserait regarder.Sans m’en rendre compte, j’ai fait le tour du canapé pour m’approcher et pouvoir le voir enfin, son gros membre. Tout concentré à son plaisir, il ne me vit pas immédiatement. Sa main droite montait et descendait doucement sur une hampe de chaire, longue, épaisse et veinée. Son gland ressemblait au chapeau d’un cèpe de petite taille, magnifique ! J’eus soudainement l’eau à la bouche et papy finit par me remarquer. Il sursauta, avant d’ouvrir entièrement les yeux et la main qui s’activait se stoppa. _Ana … que …_ Continus papy, je n’en ai jamais vus et la tienne est si belle !Son regard se fit plus sombre et un fin sourire prit place ses lèvres. Il agita un peu son sexe, me faisant soupirer d’envie. _ C’est vrai mon trésor ? Elle te plaît ma queue ? _ Oui, elle est longue et grosse. Elle a l’air douce et j’ai envie de caresser les veines qui sont dessus avec le bout de mon doigt. Il ferma brièvement les yeux et il eu l’air de peser le pour et le contre avant de les rouvrir. _ Tu veux toucher mon trésor ? m’invita-t-‘il en me tendant la main, tout en secouant sa hampe pour continuer à attirer mon regard. _ Oui. Ma réponse ne fut qu’un soupire et je m’avançais timidement jusqu’à lui. Il me fit signe de m’asseoir près de lui et je me suis exécutée immédiatement. Son bras gauche c’est enroulé autour de ma taille et sa grande main est venue se loger sur ma fesse gauche, en partis couverte par mon short de nuit. Papy ma sourit avant de désigner l’écran d’un signe de tête. J’ai tourner mon regard vers l’écran pour voir l’homme se faire lécher l’anus à son tour. _ Ca te plaît ? Demanda-t-il la voix rauque. _ Oui. Je fantasme beaucoup sur le rapport anal. Cette confession murmurée sembla lui plaire puisque ses doigts accentuèrent leurs pressions, m’écartant légèrement la fesse en la remontant, me faisant soupirer de plaisir. _ Touche ma queue. Son ordre accompagna ses doigts qui se faufilèrent kaçak iddaa dans mon décolleté pour venir pincer mon téton, me faisant gémir de plaisir. Avec douceur, j’ai posé mon index sur son gland pour le caresser circulairement. La peau était douce et avec le bout de mon doigt j’ai étaler sur toute la surface le pré sperme qui suintait de l’urètre. La main droite de papy se posa sur ma tête et il appuya dessus pour m’inciter à la baisser. _ Suce chérie. Sa voix était profonde et j’ai ouvert la bouche pour gober la queue. Il soupira de plaisir, avant de commencer à me parler en me caressant les fesses. _ C’est bien bébé, pompe bien. Ta bouche est chaude et tu bave bien. Ouai, descend jusqu’à mes couilles, elles sont biens pleines. Il me caressait les cheveux en appuyant sur ma tête pour que je l’avale entièrement. Un haut le cœur me traversa et il empoigna mes cheveux pour me faire remonter sur le gland. _ Respire ma salope. Tu suce bien pour une première fois. Tu vas devenir une pro ! Papy va te former à bien traire une queue.J’ai hocher la tête pour ne pas lâcher le gland que je suçais. Il a sourit avant de lever la jambe et de diriger ma tête vers sa raie peu poilue. _ Tu vas lécher le cul de papy. J’adore sa et toi aussi tu vas aimer. Souffla-t-il en appuyant sur ma tête pour me faire plonger jusqu’à son anus. _ Sors ta langue et astique moi le trou. Voilà comme ça ! Je passais un moment à lui assouplir la rondelle, avant d’essayer de le pénétrer avec la pointe de ma langue. Il gémissait et sa main gauche s’abattit sur mon cul en une fessée dès plus agréable. _ Cochonne ! Putain, t’aime ça, ça se voit ! T’es bien ma petite fille ! Oui bouffe moi bien ! Il gémissait et n’arrêtait pas de me parler. Sa main me fessa une nouvelle fois et termina sa course sa ma chatte coulante. _ Humm, c’est pour papy tout ce jus ? Tu veux que papy te bouffe tes petits trous ? J’ai soupiré un oui plein de désir, avant de prendre l’une de ses couilles énormes dans ma bouche. Il nous à placer en soixante neuf sur le canapé. Pendant quinze minute on c’est sucés et léchés mutuellement. J’ai gémis bruyamment lorsqu’il à commencer à me brouter le trou du cul. J’ai couiner et il a rit. _ T’es une sensible kaçak bahis du cul toi ! Ca me plaît salope ! T’es vierge alors si je te prend se serra par le cul, tu veux ? J’ai hésiter un peu, avant de lui donné une réponse franche. _ Oui papy, je veux que tu sois le premier à me sodomisé !_ Humm, papy va s’occuper de ton cul de chienne. Je vais te préparer et tu va jouir dès les premières secondes ou ma queue fourrera ton cul. L’un de ses doigts vint recueillir ma cyprine, avant de venir masser mon anus. Après quelque minutes, il enfonça doucement son doigt, me faisant gémir de bien être. Le pouce de sa main droite vint caresser mon clitoris et je me suis mise à trembler comme une feuille. _ Putain t’es serrée ma salope ! Papy va prendre beaucoup de plaisir à te prendre le cul. Il s’arrêta, avant de se relever. Il me quitta quelque instants avant de revenir avec un petit sac duquel il sortit du gel lubrifiant et des sexes toys de différentes tailles, qu’il posa sur le canapé. _ Met toi à quatre pattes sur le sofa et écarte tes fesses. C’est ça ma cochonne, montre moi ton trou. Une grosse noisette d’un gel froid s’écrasa sur mon anus, me faisant gémir. Trois doigts vinrent masser ma rondelle en cercle, pénétrant dedans chacun leur tour. _ Maintenant je vais t’en mettre deux, si tu es un bonne fille qui prend bien, je te pluguerai. Papy fit glisser deux de ses doigts dans mon anus et cela me fit soupirer de bonheur. Le lubrifiant avait fonctionné comme il fallait et ma rondelle était devenue toute souple. La langue de papy s’enfonça dans mon anus préalablement ouvert par ses doigts. Il me lécha le cul un bon moment avant de me claquer chaque fesses deux fois. _ Les fessées ça te fait couler, cochonne va !Il me masturba un peu brutalement et je partis dans mon premier orgasme. Papy me laissa profiter de ma torpeur avant de poser le bout du tube de lubrifiant contre mon anus. Une forte dose pénétra mon cul me faisant gémir. _ Ca va bien te lubrifier les parois. J’ai sentis un bout arrondit se présenter contre ma rondelle et peu de temps après, un objet d’un volume assez important envahissait mon anus. _ Maintenant tu vas te déplacer à quatre patte dans le salon pour papy. Je veux voir ton cul pluguer se trémousser comme une chienne. Lui obéissant, j’ai commencer à rouler du cul. La sensation du plug était agréable et je soupirais doucement en continuant à avancer sur les genoux et les mains.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir