Après le boulot, la surprise.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Après le boulot, la surprise.Partie 1 : https://fr.xhamster.com/stories/la-femme-plus-g-e-de-ma-pause-d-jeuner-864207Enfin 18h ! D’habitude, je restais un peu plus au travail mais cette fois-ci pas question que j’arrive en retard, j’avais trop envie de refaire l’amour à Josiane ! D’ailleurs, je n’ai pensé qu’à cette femme ayant la soixantaine tout l’après-midi. Me voici maintenant devant la porte de son appartement, après avoir sonné, Josiane m’ouvrit mais elle ne semblait pas autant excitée qu’à midi.Et pour cause, arrivé dans le salon, je vis la voisine que j’avais croisée un peu plus tôt sur le pallier en repartant au travail.- Re-bonjour jeune homme, je suis plus que ravie de vous revoir ! Je m’appelle Sandrine.Sandrine est une femme ayant la cinquantaine, malgré ses quelques rondeurs, elle avait un corps plutôt agréable à regarder.- Sandrine est au courant pour ce que nous avons fait en début d’après-midi. Me dit Josiane.- En effet, il faut dire que vous avez été assez bruyants !- Et donc que faites-vous là ? Lui demandais-je.- A ton avis ? Je veux moi aussi m’éclater avec ta bite !J’espérais entendre ça, l’idée d’avoir deux femmes plus âgées rien que pour moi, me plaisait énormément bien évidemment !- Alors, tu te sens capable d’être performant avec deux femmes ou tu es encore trop inexpérimenté pour ça ?- Pardon ? Dis-je désagréablement surpris par cette remarque de Sandrine.- Ne le prends pas mal mais si je devais me prendre un amant même si tu es plutôt beau, ce n’est pas toi que je choisirai par peur que tu viennes trop vite.Cette fois, j’étais vraiment vexé et je souhaitais bien le lui faire payer.- Bon, tu attends quoi pour te mettre nu ? Me demanda Sandrine toujours avec ce ton condescendant.- Pourquoi me mettre nu? Je n’ai aucune intention de faire quoi que ce soit avec toi.- Quoi?!Cette fois-ci c’est Sandrine qui était surprise et vexée.- Pendant que tu seras chez toi à sucer ton mari qui a du mal à bander tout en pensant à moi, Josiane et moi allons prendre notre pied comme jamais.- Non mais je suis désolée de t’avoir vexé, vraiment je voulais jouer les dominatrices ! Je suis vraiment désolée.Je ne pensais pas que ça serait si facile.- Très bien, tu peux rester avec nous mais va falloir m’obéir au doigt et à l’œil !- C’est… D’accord…Je sentais que son égo en avait prit un coup, en tout cas j’étais content de voir qu’elle ne faisait plus la maligne comme à mon arrivée. Je voyais également que Josiane semblait bien contente de me voir remettre à sa place sa voisine.- Donne envie à Josiane et moi de nous amuser avec toi.La tête basse, Sandrine alla s’asseoir sur le canapé pour nous faire face. Elle remonta sa robe avant d’écarter ses jambes. Avec Josiane, on ne manquait pas une miette de ce début de spectacle fort prometteur. Sans nous regarder, elle porta sa main entre ses balıkesir escort jambes et écarta délicatement l’élastique pour nous faire découvrir son sexe. Sans aucune gène, elle commença à se caresser les lèvres intimes de son autre main quelques secondes avant de s’introduire tout un doigt.Alors que je continuais d’observer cette femme se caresser, Josiane de son coté caressa mon entrejambe histoire de sentir mon pénis grandir à travers mon pantalon. En voyant cela, Sandrine esquissa un petit sourire avant de s’introduire un second doigt.- Et si tu nous montre un peu ta poitrine ? Dit Josiane d’un ton sec.Sandrine dégagea alors sa poitrine pour commencer à se caresser les seins. De ce côté-là, elle ne pouvait rivaliser avec Josiane même si elle avait une jolie poitrine, très agréable à regarder. Sandrine soupirait de plus en plus et se laissait aller dans le canapé, écartant encore davantage ses jambes.- Et si tu allais t’occuper un peu d’elle ? Dis-je à Josiane.Josiane se leva et s’approcha de Sandrine pour s’agenouiller à ses pieds. Dans un premier temps, ses mains se posaient sur ses jambes nues afin de commencer à caresser l’intérieur de ses cuisses. Puis, elle remonta jusqu’à l’élastique de sa culotte et le lui retira lentement. De mon coté, j’avais l’impression que ma bite allait exploser.Une fois ce dernier rempart ôté, son visage n’était plus qu’à quelques centimètres de sa chatte. Elle s’approcha alors pour y déposer de légers baisers. Elle remonta ensuite vers son nombril avant de redescendre vers son sexe. Elle se contentait d’effleurer à nouveau les lèvres avant de continuer ses baisers vers l’intérieur de des cuisses. Le bassin de Sandrine ondulait de plus en plus.Au bout de quelques minutes, Sandrine attrapa la tête de Josiane à deux mains avant de plaquer celle de Josiane contre son sexe. La voisine de Josiane soupirait de plus en plus fort car Josiane lui introduisit plusieurs doigts tout en léchant avidement son sexe. Au bout de quelques minutes, Josiane se redressa pour embrasser Sandrine. Puis, elle se déshabilla et s’installa à ses coté. Les deux femmes me regardaient toutes deux avec désir.- Tu as aimé ce petit spectacle saphique ? Me demanda Josiane.- C’était très excitant !- Donc c’est bon ? On peut passer à l’étape supérieure ? Car j’ai très envie de savoir ce que ça fait de goûter la bite d’un homme bien plus jeune que moi !- Ne t’en fait pas pour ça, j’ai moi aussi très envie que deux femmes aussi sexy me fassent une fellation !J’improvisais alors un strip-tease pour les récompenser. Je défis lentement les boutons de ma chemise. Les deux femmes semblaient plus qu’apprécier mon initiative. Mon strip se poursuivit par la ceinture que je défis lentement. Je me retournais alors pour leur offrir une vue imprenable sur mes fesses lorsque je m’abaissais pour faire escort balıkesir glisser mon pantalon. J’étais maintenant en caleçon devant une femme qui devait avoir approximativement l’âge de ma mère et une autre qui était bien plus âgée que ma mère.Ces deux femmes se masturbaient devant le spectacle que je leur offrais. Il était enfin temps que je leur montre mon sexe gonflé de plaisir. Me voilà totalement nu face à elles. La bouche entrouverte de Sandrine et ses yeux gourmands fixés sur mon sexe étaient une invitation à la fellation.- Tu voulais sucer un petit jeune ? C’est le moment. Dis-je à Sandrine en m’approchant d’elle.Sandrine n’attendit pas plus longtemps pour poser ses lèvres d’une douceur extrême sur mon gland, elle l’embrassa puis me prit en bouche, elle fit coulisser mon sexe dur dans sa bouche et fit jouer sa délicieuse langue autour de mon gland avant de le retirer quelques instant.- Baise- moi la bouche !Je fus très agréablement surpris par les paroles de Sandrine, je plaçais du coup mes mains autour de sa tête pour imprimer moi-même le rythme de sa fellation. J’accélérais de plus en plus, sa bouche était très vite pleine de salive, ses lèvres tendres coulissaient le long de mon bâton. Je dois bien avouer que Sandrine possède une bouche géniale ! Comme elle le souhaitait, je baisais sa bouche ainsi pendant plusieurs minutes jusqu’à se que je sente la jouissance monter dans ma hampe.Du coup, je me retirais d’elle afin de me diriger vers Josiane. Je la pris dans mes bras pour l’embrasser tendrement. On s’embrassa ainsi pendant de longues secondes puis ma langue força légèrement l’entrée de sa bouche, ses lèvres s’écartèrent et nos deux langues entrèrent en contact et entamèrent une danse sensuelle pendant que je faisais glisser tendrement mes mains le long de son corps.Puis, je me mis à jouer avec ses tétons tendus et durs comme du bois. Josiane ondulait aux rythme de mes caresses, je laissais descendre mes mains jusqu’à son sexe tout en continuant de l’embrasser avec tendresse. Mes doigts se glissaient entre ses poils et passaient sur le capuchon de son clitoris. Je fis rouler son clitoris entre mes doigts, Josiane ondulait de plus en plus pour devancer mes caresses, sa respirations s’accélérait tandis que ses lèvres avaient maintenant quitté les miennes.Elle fermait ses yeux pour mieux profiter de mes caresses tandis que je continuais de jouer avec son « clito » pendant quelques secondes encore. J’accélérais mes caresses lorsque soudain je sentis Josiane se contracter, son regard lâcha prise avant qu’elle ne crie de plaisir, signe qu’un violent orgasme se déclenchait en elle.- Josiane a déjà eu droit à ton sperme, cette fois-ci c’est mon tour !Tout en me disant cela, Sandrine se mit à me lécher les testicules. Elle fut vite rejointe par Josiane qui s’occupa de me balıkesir escort bayan lécher le gland. Les deux belles matures s’échangèrent régulièrement leur place pour mon plus grand plaisir. Mais je n’avais maintenant plus qu’une envie, pénétrer Sandrine sauvagement jusqu’à éjaculer en elle. Du coup, je plaçais mon sexe à l’entrée de sa chatte poilue avant de la pénétrer d’un coup sec. Je commençais alors une série de va-et-vient rapides et violents en elle.- Tu aimes ça, te faire baiser par un jeune, n’est-ce pas ? Lui demanda Josiane.- Oh oui !- Tu veux que je finisse en toi ? Demandais-je à Sandrine.- Oh oui !- Alors si tu veux mon sperme, donne moi envie en t’occupant de Josiane !En disant cela, je me retirais du sexe de Sandrine. Après mettre assis sur une chaise non loin, j’avais hâte de voir ce que Sandrine allait faire. Et je ne fus pas déçu. Sandrine ne perdit pas un instant, elle plaça sa tête entre les jambes de Josiane qui semblait plus que ravie de mon initiative et commença à déposer des petits baisers sur son « clito » tout en caressant tendrement le corps de cette femme.Elle caressait les seins de Josiane avant de redescendre jusqu’au pubis. Dans le même temps, sa langue jouait avec le «clitoris en tournant autour, le pressant, le titillant vigoureusement. Il ne faisait aucun doute que Sandrine avait déjà eu des rapports avec d’autres femmes tant elle semblait à l’aise avec Josiane.Elle fit coulisser ses doigts entre les grandes lèvres de Josiane sans la pénétrer tout en dévorant le « clito » de Josiane avec sa bouche. Puis soudain elle la pénétra avec deux doigts pour débuter des va-et-vient intense dans la chatte trempée de Josiane, celle-ci criait son plaisir, son corps était secoué. Tout ceci lui provoqua un nouvel orgasme.- Ah nous deux maintenant ! Je vais te faire juter jusqu’à la dernière goutte !Je m’approchais d’elle alors qu’elle se plaça couché sur le canapé, les jambes relevées et retenues par ses avant-bras. Elle était toute offerte à moi. La vue qu’elle m’offrait combiné aux mots crus qu’elle utilisait provoquait en moi une érection encore plus forte.- Je t’excite ?- Oui !- Je suis toute à toi ! Je suis tes vides couilles !J’enfouis alors ma bouche sur son sexe que je léchais de haut en bas en insistant sur son clito proéminent. J’aspirais ses lèvres comme pour les avaler avant de revenir sur son clito qui s’allongeait un peu plus encore. Après plusieurs minutes à la lécher, je ne pouvais plus attendre, j’introduisis de nouveau mon sexe en elle.Mon pénis était dur comme rarement, je continuais mes coups de butoir sans ralentir, j’y allais de toutes mes forces. Sandrine était secouée par mes coups de boutoir, elle criait mais je continuais de la baiser comme un sauvage. Au bout de longues minutes de ce traitement je sentis que j’allais jouir. Je calais mon sexe au plus profond des entrailles de mon amante du jour pour envoyer des longs jets de sperme au fond d’elle.Après une petite douche quelque peu coquine avec Josiane, je me rhabillais pour quitter cet appartement après un dernier baiser à ces deux femmes.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir